<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=317881211892841&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Quels sont les indicateurs de performance à suivre sur votre site web ?

Votre site web est fin prêt. La refonte en Responsive Design effectuée il y a quelques mois vous permet de drainer du trafic et les campagnes marketing (SEO et SEM) sont maintenant en place.

Il vous faut maintenant savoir si toutes ces opérations ont porté leurs fruits et mesurer leur efficacité.
Quels sont donc les indicateurs à mettre en place ?

Prenez le pouls de votre site web

La première chose qui est à faire pour votre site web, c’est l’intégration d’un code de suivi d’un outil statistique (Google Analytics par exemple) pour savoir ce qui se passe sur votre site web.

Ces outils statistiques sont extrêmement puissants et il n’est pas toujours facile d’interpréter les données à votre disposition. Il y en a tout de même quelques-unes qui sont incontournables et qu’il convient de surveiller périodiquement.

Les visites

visites et taux de conversion google analytics.png

C’est le premier indicateur à suivre au quotidien. Il est possible d’avoir la provenance géographique de ces visites, ainsi que le canal par lequel elles sont arrivées.

Le canal « Organic » affiche les visites obtenues par l’intermédiaire des requêtes effectuées sur les résultats naturels des moteurs de recherches. Un taux élevé sur ce canal indique un bon positionnement de votre site.
Le trafic obtenu depuis le canal « Social » indique les visites effectuées depuis les réseaux sociaux sur lesquels votre site web est présent.

Quand vos visiteurs tapent directement le nom de votre site, le trafic enregistré par ces visites est inscrit dans le canal « Direct ». Plus le taux de ce canal est élevé, plus la notoriété de votre site est importante.
Les inscriptions sur les annuaires ou les liens existants dans d’autres sites web peuvent également générer des visites. Celles-ci sont compilées dans le canal « Référent ».

Il est aussi possible de connaitre le support depuis lequel les internautes sont arrivés sur votre site : les trafics générés depuis les ordinateurs ou les appareils mobiles (Smartphones, tablettes) sont séparés afin d’appréhender l’origine des visites de façon très ciblée.

Le taux de rebond

taux de rebond google analytics.png

Deux autres statistiques doivent également être surveillées avec beaucoup d’attention : le taux de rebond et le taux de conversion.

Le taux de rebond exprime le pourcentage des visiteurs qui sont venus sur votre site et sont repartis tout de suite sans consulter d’autres pages. Un fort taux de rebond peut indiquer deux choses :

Le premier cas de figure

Le contenu de votre site est intéressant et très pertinent et de ce fait, les internautes trouvant immédiatement ce qu’ils sont venus y chercher, repartent sans consulter d’autres pages. Dans ce cas, le taux de rebond doit être comparé avec les durées des visites. Si celles-ci sont faibles, cela signifie que vous êtes certainement dans le second cas de figure.

Le second cas de figure

Le contenu de votre site attire des visiteurs qui recherchent autre chose que ce que vous proposez, auquel cas, vous vous êtes trompés dans votre audience et vous devez repenser votre public cible.

Le taux de conversion

Autre indicateur à prendre en compte : le taux de conversion. C’est un indicateur très significatif dans le cas d’un site marchand : il définit le pourcentage des visiteurs qui ont entrepris une action sur votre site web. Pour déterminer ce taux, des « tunnels de conversion » peuvent être mis en place sur les plateformes de suivi statistiques.

Chaque page du parcours client est identifiée, et le pourcentage des visiteurs qui abandonne ce parcours avant de le terminer est indiqué. C’est une aide précieuse pour corriger une erreur d’ergonomie sur votre site sur une page précise qui présente un fort taux d’abandon.

Le nombre de visiteurs qui sont parvenus au bout de ce tunnel de conversion est comparé à celui de départ. La division des deux donne le taux de conversion. Plus celui-ci est élevé et bien évidemment plus votre parcours client est efficace.

Prenez le temps de bien scruter tous ces indicateurs avant de vous lancer dans des corrections parfois importantes pour un site web.

L’impatience en termes de suivi d’indicateurs peut faire commettre des erreurs de jugement.

Check list SEO

Et sinon ? Vous en pensez quoi ?

Jérémy BRIOT
écrit avec passion par
Jérémy BRIOT

En poste depuis 2014 chez Lounce, Jérémy Briot est en charge du développement de la visibilité et de l'acquisition de trafic. Jérémy est spécialisé dans le référencement naturel et la gestion de campagnes Adwords.

À lire également !

Google AdWords : Et si vous passiez au Smart Display ?

Depuis plusieurs mois, les utilisateurs de Google Adwords peuvent avoir accès à un tout nouveau type de campagne payante d’acquisition de trafic avec le Smart...

Lire l'article

Qu'est-ce que la position zéro dans Google ?

Ce n’est un secret pour personne, le monde du référencement est en éternel mouvement. Google prend un certain plaisir à développer et à améliorer ses...
Lire l'article

Augmentez vos ventes issues du trafic mobile ? 8 astuces à suivre

Il y a quelques mois, les canaux de fréquentation des sites web les plus générateurs de trafic s’inversent : la barrière des plus de 50% de visiteurs arrivant...

Lire l'article

L’importance du netlinking dans une stratégie de référencement

Il est possible de diviser le référencement d’un site web en deux parties au moins aussi importantes l’une que l’autre : l’optimisation éditoriale et la...

Lire l'article

Qu'est-ce que le « crawl budget »?

Il arrive fréquemment que Google, par l’intermédiaire de son responsable SEO communique avec les professionnels du web pour leur donner des indications sur la...

Lire l'article